31 Jan 2018
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Quand vous commencez à courir, vous voulez tout avoir sous contrôle : vous avez des nouvelles chaussures, vous avez choisi l’équipement que vous aimez le mieux, vous avez obtenu un plan d’entrainement pour commencer à courir ou un entraîneur personnel et même peut-être vous avez acheté une montre GPS. C’est dur de commencer, mais vous vous êtes motivés pour faire de la course au moins trois fois par semaine. Ça a l’air bon ! Mais commencer à courir en continu implique beaucoup d’autres situations que sûrement vous n’avez pas prévues et qui échappent à votre contrôle. Voici quelques conseils fondamentaux pour des runners débutants ! Commencez votre première année de course (de façon constante et consciente) 

Conseils clés pour des runners débutants

1.- Ne vous blessez pas

Comme je dis toujours, la meilleure façon de progresser est de s’entraîner, aller courir 3 ou 4 fois par semaine et diversifier les entraînements. Mais cela n’est possible que si vous ne vous blessez pas. Commencer à avoir des blessures est vraiment trop facile si vous ne faites pas attention. Il faut renforcer votre corps dès le premier jour, bien se reposer, ne pas s’entraîner toujours à fond, faire des exercices de technique de course et avoir toujours des chaussures adéquates.   Mais si vous voulez vraiment apprendre courir sans blessures et atteindre vos objectifs, la meilleure option est toujours d’avoir un entraîneur personnel qui vous donne des conseils et qui vous aide avec vos entraînements.  

2.- Fixez-vous des objectifs, mais des objectifs raisonnables

Un des objectifs les plus courants aujourd’hui est de courir un marathon. C’est le but qui pas mal de débutants se fixent dès le premier jour et ils pensent l’atteindre dans la première année. Franchement, ça, c’est fou. Oui, quelques-uns y arrivent, mais il y a beaucoup de gens qui finissent par se blesser et ils ne le reconnaissent pas. Pire encore, ces blessures peuvent finir par être chroniques. Se fixer des objectifs est fondamental pour se motiver, mais ils doivent être raisonnables. Un bon premier objectif peut être, par exemple, courir 30 minutes sans arrêt. Le suivant peut être d’arriver à une heure. Après, on pourra penser à aller un peu plus vite et faire 5Km en moins de 25 minutes. Et puis oui, peut-être, on pourrait songer à finir un semi-marathon après 12-18 mois de course; seulement quand  on a couru des kilomètres et on a une bonne base. Petit à petit.

3.- Évitez le tapis de course

Des nombreuses personnes débutent la course à pied parce qu’ils sont abonnés à une salle de sport et là il y a des tapis de course. Le tapis marche pour un jour pluvieux ou pour l’échauffement avant un entrainement de force avec des haltères, mais sinon, on devrait l’écarter. C’est une surface dure et, même s’il nous force à maintenir le même rythme, il ne nous permet pas avoir une foulée si naturelle, ce qui peut finir par nous provoquer des douleurs.

4.- Investissez dans un bon équipement

Commencer à courir n’est pas trop cher. On a juste besoin d’avoir des bonnes chaussures running, des chaussettes et des collants, ou shorts et débardeur ; mais si les chaussures sont les adéquats et les vêtements ont une bonne qualité, l’investissement vaudra la peine. Si votre budget n’est pas très élevé, les chaussures devraient être votre premier achat. Si vous êtes une femme, vous devrait investir aussi dans un soutif de bonne qualité. Puis, on devrait faire attention aux chaussettes, le vêtement le plus sous-estimé du running.  Le reste de la tenue a moins d’importance, mais au fur et à mesure que l’on progresse, il finira par être nécessaire d’en avoir une de bonne qualité, pour éviter les écorchures et faire face à la sueur cumulée.  

5.- Les premiers semaines sont difficiles mais…

Vous ne l’entendrez pas souvent, mais les premières semaines sont difficiles. Si vous étiez sédentaires, vous aurez des courbatures, vous serez fatigués tout le temps et vous aurez beaucoup de doutes. Sûrement vous commencerez à avoir des douleurs que vous n’aviez pas avant (allez au kiné si ça devient trop fort), et vous aurez plus envie de dormir et de manger. Ça fait qu’on se demande si ça vaut vraiment la peine. Mais ne vous inquiétez pas, la progression est assez rapide et vous verrez comment vous pouvez courir plus vite et plus loin chaque semaine. En plus vous pourrez sentir ce que les anglais appellent le « runner’s high », un moment de clarté et euphorie après l’entrainement. Non, je ne viens pas de l’inventer, ça a une explication scientifique.

6.- Marcher n’est pas si mauvaise

Si vous n’avez pas fait de sport ces dernières années, vous devrez marcher. Et ce n’est pas grave, c’est normal. Vous ne pouvez pas aller courir le premier jour et vouloir le faire pendant 45 minutes. Ça n’est pas normal, on force trop notre corps et on peut finir par nous blesser. Courir doucement est primordial. Et si vous ne pouvez pas, arrêtez-vous et marchez. Marchez vite pour que le changement ne soit pas si brusque, et recommencez à courir après quelques minutes. D’un autre côté, la plupart des plans pour commencer à courir se basent en combiner la course avec la marche.

7.- Trouvez quelqu’un pour vous entraîner ensemble

Une des avantages d’aller courir est que vous pouvez le faire quand vous voulez, sans avoir à réserver une piste ou vous coordonner avec d’autres gens. Mais courir en groupe ou avec quelqu’un est une bonne façon de se motiver et se marquer des objectifs. L’idéale est d’avoir le même niveau pour ne pas s’ennuyer, mais s’il y a quelqu’un légèrement meilleur, ça peut servir pour que la personne en dessous progresse plus rapidement. Après avoir couru pendant un certain temps, si vous aimez l’idée, vous pouvez joindre un group d’entrainement. Cherchez un de votre niveau et demandez si vous pouvez y joindre.

8.- Notez vos entraînements

Quand vous aurez couru pendant quelques mois, vous ne vous rappellerez pas de ce que vous avez fait il y a quelques semaines. Avoir un journal d’entraînement est une bonne idée pour avoir de la perspective et voir comment vous avez progressé dès le premier jour. Il est très motivant de voir comme il y a quelques mois vous teniez à peine 10 minutes d’affilé, et hier vous avez fait 45 avec des changements de rythme. Vous pouvez le faire de façon classique en papier, ou vous pouvez utiliser une app mobile comme Runtastic ou Endomondo.

9.- Restez à l’écoute de votre corps

Ce sujet n’est pas normalement très abordé, mais pour faire de la course à pied vous devez connaître comment marche votre corps : combien de temps avant de l’entrainement vous pouvez manger, quelles sont les choses que vous ne pouvez pas manger, et si vous pouvez aller courir sans rien manger. Expérimentez jusqu’à que vous trouvez ce qui marche mieux pour vous. De toute façon, portez toujours des mouchoirs avec vous. Croyez-moi.

10.- Ce n’est pas seulement courir

Un bon entraînement devrait avoir plusieurs parties, pas seulement de la course, mais aussi des activités pour le renforcement de son corps. Cela est lié au premier point, ne pas se blesser. Il faut faire des exercices de renfort les journées de repos ou après une course légère, s’étirer un peu avant et après chaque séance et surtout les jours où vous ne courez pas, travailler la technique de course pour mieux courir…

+1 : Amusez-vous et portez les bonnes chaussures

Profitez de chaque entraînement, chaque course, chaque étirement. Trouvez un moyen de le faire et vous aurez la motivation pour continuer, car au début nous ne l’avions pas toujours. C’est un long chemin, un processus d’amélioration très lent. Profitez de cette expérience et utilisez les bonnes chaussures!

Les Asics Gel-Nimbus 21 sont les chaussures de marche les plus confortables du marché. Peu importe le poids que vous avez avec ces chaussures, vous pouvez et n’importe quelle distance. Ici, nous vous laissons également d’autres modèles Asics:

Si vous aimez marcher confortablement, les Adidas Ultra Boost 19 devraient être l’une de vos références car ce sont des chaussures très douces, avec beaucoup de voyage et une semelle intermédiaire qui durent des millions de kilomètres. Ils sont l’aboutissement du confort.

Les Adidas Solar Boost sont également extrêmement confortables. Si vous voulez précipiter un peu le rapport qualité-prix, certains Adidas Solar Drive jouent également le rôle.

Si vous avez des os flexibles flexibles, bien sûr comme dans Skechers, trouvez des choses intéressantes bien que, si je dois parier sur certains, je vote pour le Skechers GO Run 6.

Poursuivant avec le thème de la flexibilité, sans manquer à quelques reprises Free of Nike, certaines des expressions maximales des chaussures de marche et que, une fois que vous êtes en forme, vous ne décollez même pas pour aller à une crèche. Je mouille avec mon pari personnel, qui irait pour certains Free RN, avec le Nike Free RN Flyknit 2019 en premier lieu.

Donc, le verdict est que la Nike Free RN Flyknit Motion et son velkro frikadilla et quelques cannes ont pris soin de moi.

À mi-chemin entre les deux mondes que nous venons de voir (amorti et flexibilité) et atteignant la quadrature du cercle à un prix contenu, l’éternelle Nike Zoom Winflo, qui a une légion d’adeptes car elle a tout flexible. À ce stade, nous pouvons également jeter un coup d’œil à presque toutes celles que nous suggérons dans l’article des meilleures chaussures pour combiner la course à pied, la gym et le fitness, car la plupart d’entre elles sont parfaites pour la marche.

Le Under Armour Charged Bandit 3 est une valeur sûre pour son confort et son esthétique. C’est un modèle de chaussures qui ne manque jamais.

Abrir chat
Powered by